Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Peinture et Poterie - La vie dans un atelier
  • : Blog consacré à la céramique et à la peinture. Il met en avant les créations dans un atelier, avec les recherches, les réflexions, les essais, tout ce qui peut faire partie de la vie du créateur.
  • Contact

Coordonnées boutique

  Mail : c.laufray@free.fr


Tél : 06 66 06 04 10

  

------------

 

Liens vers :

   Site peinture


Boutique en ligne :



Recherche

Fan-Page Facebook


Archives

Translation

Visiteurs

Vous êtes actuellement   personne(s) sur ce blog, merci !

4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 10:34
Je vous avais parlé début août d'une découverte pendant mes vacances : le four solaire de Mont-Louis. Je vous avais également promis quelques explications, donc voici de quoi il s'agit exactement. Tout d'abord, ce four est situé dans la ville fortifiée la plus haute de France, Mont-Louis, dans les Pyrénées-Orientales, à l'intérieur même de la citadelle dessinée par Vauban. Il s'agit du premier four solaire à double réflexion construit au monde, en 1949 par le professeur Félix Trombe. Vous remarquez la date de la construction..... l'énergie solaire est donc connue depuis longtemps.....

Donc voici la première photo, prise à distance, les panneaux solaires étant gigantesques. Vous avez à gauche un miroir plan, appelé héliostat, (140 m2) qui suit la course du soleil. Il réfléchi son rayonnement vers le miroir parabolique de droite (100 m2), qui lui est fixe.


Le miroir parabolique concentre la chaleur du soleil en un point situé devant lui. L'exemple est flagrant sur cette seconde photo, reproduisant en miniature le système. J'approche ma main le plus près possible de ce point chaud, appelé également point focal, en ne jouant surtout pas les téméraires, car ma main s'enflammerait instantanément....


Vous avez compris que ce point focal est à très haute température. En effet, ce point devant la grande parabole est de 3000 °C ! A cette température, aucun matériau ne résiste, tous les solides sont sublimés (petite révision de physique : sublimer est le fait de passer directement d'un état solide à un état gazeux, sans passer par l'état liquide.).

Un four de potier a donc été installé à une certaine distance de ce point focal, de façon à obtenir la température idéale de cuisson des poteries, à savoir 1000 °C pour la faïence et à 1280 °C pour le grès.

Sur la troisième photo, on voit nettement de face le grand miroir parabolique. A sa gauche sous tente, l'atelier de poterie en plein air, et à droite le baraquement qui abrite le four de potier.


Et enfin l'instant que vous attendez tous : le fameux four de potier ! En fin de compte à première vue il ressemble à nos fours de potiers modernes. Mais il y a une différence visuelle...


Et la différence est cette ouverture dans sa partie inférieure, permettant ainsi de recevoir la chaleur. Aucune poterie n'est installée dans cette partie basse, l'arrivée de la chaleur étant un peu brutale et les poteries susceptibles. Un peu de place de perdue donc, mais est-ce si grave, devant cette prodigieuse énergie naturelle et inépuisable ?

J'espère avoir été brève et claire dans mes explications, et n'hésitez pas à me corriger ou à apporter des suppléments d'explications dans vos commentaires ! :)
 
------------------------  Accès direct à mon site, au catalogue/boutique en ligne : http://c.laufray.free.fr -----------------------
-------------------------- Direct access to my website, to catalogue/online shop :
http://c.laufray.free.fr ------------------------
Partager cet article
Repost0

commentaires

O
Bonjour Catherine, c'est vraiment hallucinant.... je ne savais pas qu'un tel four pouvait exister. bravo pour cette réalisation,c'est vraiment extraordinaire. J'espère que ce type de four va se developper... comment, et par qui a t il été conçu ?
Répondre
C
<br /> <br /> Bonsoir Oliv, tu es potier également ?<br /> Comme indiqué dans l'article, le four a été construit par Félix Trombe. Le four de potier, c'est une association qui a repris les recherches, donc je n'ai pas de nom précis. Elle se dirige<br /> vers des cuissons expérimentales, que ce soit les cuissons de poterie, mais également des barbecues solaires, qui seraient d'une grande utilitée notamment dans les contrées où le bois<br /> est rare. Les expérimentations au niveau de la céramique sont mises en place avec des potiers tunisiens, sur la faience et le grès. Honnetement, je<br /> trouve que ça tressaille un peu, mais cela peut provenir de tellement de chose...<br /> <br /> <br /> <br />
R
Whaouuuu c'est impressionnant je m'attendais pas à voir qu'ils faisaient ça de manière écologique !!!!<br /> <br /> Et bien félicitations ;-)<br /> <br /> Bises et bonne semaine Catherine.
Répondre
M
Très impressionnant, cela semble de la science-fiction !
Répondre
O
Génial ce p'tit reportage photo !
Répondre
S
C'est pas la brieveté qui compte, c'est la précision (côté "bref" j'ai du mal de toute façon hé, hé)<br /> On avait visité une installation de ce type, sans le four, je ne sais plus où d'ailleurs, pfff, j'fatigue moi <br /> Bonne journée ma potière !
Répondre